Télécharger le programme Biodiversité

Le continent africain est particulièrement riche en biodiversité qui est cependant fortement menacée par les activités humaines, à la fois directement (par exemple, déforestation, urbanisation, surexploitation des écosystèmes) et indirectement par le changement climatique. C'est un sujet de recherche important pour MUSE à Montpellier, pour lequel ses unités de recherche collaborent étroitement avec leurs partenaires de différents pays d'Afrique. Au cours de ces journées thématiques, des études sur des espèces et des écosystèmes emblématiques de l'Afrique (par exemple, l'éléphant d'Afrique, les forêts tropicales humides, les savanes) seront présentées par ses partenaires africains, tandis que sa biodiversité moins connue, comme la vie dans l'eau et les sols, sera également abordée. Les présentations mettront l'accent sur le rôle de la biodiversité tant pour le fonctionnement des écosystèmes sauvages que pour l'agroécologie. La biodiversité ne se limite pas aux zones dites sauvages, où la plupart des réserves ont été créées par le passé, parfois au détriment des populations autochtones. La coexistence entre les humains et la biodiversité sera abordée dans le contexte difficile de l'intégration de la conservation, du développement durable et du bien-être humain. Cela soulève également des questions importantes sur l'impact des relations et du commerce internationaux sur la biodiversité en Afrique. Sa conservation dépend évidemment aussi de l'équité et relève donc de la solidarité écologique au niveau mondial.

Toutes les conférences seront accessibles à distance 

Image de elizabeth lies

4 octobre - 9:15 - 11:25
Session 1
Le sol un réservoir de biodiversité mal connu

 

Le sol héberge un grand d’espèces d’animaux et de microorganismes, mal connues pour la plupart, et donc des interactions multiplies. L’école de terrain en écologie tropicale (ECOTROP) a contribué à l’étude de la biodiversité des sols et formé beaucoup d’étudiants en Afrique.

Image de Stephan Louis

4 octobre 11:25 - 15:20
Session 2
La vie dans l’eau (lacs, lagunes, le littoral et la mer)

 

Le long d’un continuum aquatique, des sources des rivières à leurs embouchures, en passant par les lacs d’eau douce et les zones humides pour arriver aux mers et aux océans, les écosystèmes aquatiques sont fortement connectés entre eux et subissent fortement les impacts humains.  

Image de Evans Amoah

4 octobre 16:10 - 16:30
Session 3
Evolution de la biodiversité dans le temps - comment les milieux et les organismes ont-ils changé ?

La paléontologie et l’histoire évolutive ont permis de comprendre comment l’environnement africain a changé dans le passé et comment les organismes s’y sont adaptés. Ces connaissances permettent une approche prospective pour prédire les risques et mettre en évidence les enjeux d’adaptation des organismes aux changements climatiques en cours.

Image de Mike Arney

5 octobre - 9:15 - 12:30
Session 4
La biodiversité des forêts et l’impact de la déforestation
 

Les forêts tropicales humides en Afrique sont particulièrement renommées pour leur biodiversité, mais d’autres types de forêts représentent aussi une grande valeur. La déforestation en Afrique, produit du développement économique, est très liée au commerce international et on peut parler de déforestation importée pour les pays consommateurs et importateurs des autres continents. Cependant, certaines expériences de régénération et l’implantation d’agroforesterie sont toutefois encourageantes pour l’avenir de ces forêts.

Image de Mohammad Yearuzzaman

5 octobre 14:00 - 15:10
Session 5
Vivre ensemble avec la Nature pour conserver la Biodiversité
 

La coexistence de l’homme avec la nature est importante, même au sein d’espaces sauvages réputés « sauvages » qui sont largement habités par des peuples autochtones. Les territoires africains présentent souvent une mosaïque d’écosystèmes naturels et d’agroécosystèmes, et les animaux sauvages y rencontrent les humains aussi lors de leurs migrations. Ceci a donné lieu à une co-évolution de certaines espèces avec l’homme. Pour être efficace, la conservation de la nature doit maintenant prendre en compte ces liens « homme, sociétés, nature » et aussi favoriser le bien être humain.

Image de Damian Patkowski

5 octobre 15:10 - 16:30
Conclusion
Table ronde :
Les grands enjeux biodiversité en Afrique 

Les enjeux majeurs qui émergent pendant les cinq sessions seront débattus avec l’objectif de formuler des recommandations pour la recherche et la collaboration entre l’Afrique et La France et pour contribuer au bien-être humain et la conservation de la biodiversité.